Quand nos émotions deviennent nos alliées

par | Jan 26, 2022 | Hypnose

Aujourd’hui je vous propose d’aborder le grand thème des émotions. Et ce n’est pas par hasard si je vous propose cela, car c’est presque toujours l’émotion qui fait souffrir qui amène mes patients à passer le pas de ma porte. Que ce soit la peur, la tristesse, la colère, le dégoût, sans oublier le plaisir (très fréquemment présent lors de demandes concernant les addictions par exemple). Dans une très grande majorité des cas, les patients me demandent de les aider à faire disparaître cette émotion. Ils me demandent de les aider à ne plus avoir peur, à ne plus se faire de soucis, à ne plus avoir envie de pleurer, à ne plus s’énerver ou se mettre en colère… Et cette demande est bien logique, puisque l’émotion fait souffrir.

Evidemment, si la personne souffre, c’est qu’il existe un décalage entre le contexte, ou certains éléments du contexte de vie de la personne et son modèle de valeurs et donc aussi, ses attentes. C’est ce que nous allons tenter de comprendre ensemble et c’est pourquoi je questionne le patient sur tous les aspects actuels et interactionnels de son problème. Et s’il est utile de comprendre comment est née l’émotion qui fait souffrir et ce qui fait qu’elle reste en place, il est aussi très intéressant de comprendre ce qu’elle a à nous dire et à quoi elle sert.

La peur est probablement l’émotion qui amène le plus de patients à me consulter en hypnose : les phobies, les troubles anxieux, le stress…et si la peur peut nous paralyser et littéralement nous pourrir la vie, j’aime rappeler aussi que la peur assure la survie. C’est son rôle ! Nous permettre de se battre ou de fuir face au danger. La peur permet aussi de se préparer au danger avant que celui-ci n’apparaisse et donc, de ne pas se laisser surprendre !
La colère est l’émotion qui fait bouger, qui fait réagir, surtout lorsque nos limites et notre intégrité sont mises en jeu. Elle sert à dire stop, elle sert parfois aussi à donner du courage pour affronter les injustices. La tristesse est l’émotion qui nous permet de battre en retraite, de se recueillir afin de commencer un travail de deuil et d’acceptation. C’est aussi lorsqu’on montre qu’on est triste et qu’on pleure que l’entourage comprend qu’on a besoin d’être soutenu. Le dégoût quant à lui nous permet de nous éloigner de ce qui est potentiellement toxique, que ce soit au sens biologique ou symbolique du terme (s’il s’agit des relations que nous entretenons avec les autres ou avec nous-même).
Et pour finir, le plaisir. Est-il vraiment nécessaire de dire à quoi sert le plaisir ? Le plaisir nous pousse à faire des expériences agréables et à les renouveler. Et l’épicurienne que je suis aurait envie d’ajouter que le plaisir donne les plus belles couleurs à notre vie. Cela peut sembler surprenant que le plaisir puisse faire souffrir. Sauf que le rôle du plaisir est de nous pousser à rechercher plus de plaisir en renouvelant l’expérience…Toujours plus de plaisir… Dans le cas d’addictions ou de compulsions alimentaires, le plaisir est donc l’émotion qui finit par alimenter le problème.

Gérer ses émotions, quelles qu’elles soient, cela implique aussi d’apprendre à les connaître, à les écouter et à les utiliser. Un peu comme un chef d’orchestre apprend à connaître, à écouter et à utiliser chaque famille d’instruments afin de les amener à jouer en rythme et en harmonie. Il ne s’agit pas de faire taire les uns au profit des autres, ni de les laisser jouer n’importe quoi n’importe quand. Apprendre à écouter nos émotions et les utiliser n’est certes pas facile : ce n’est pas sans risque et sans douleur. Mais cela a très souvent l’avantage d’être plus efficace que de tenter de la faire taire. Tenter de la faire taire, c’est risquer de la voir revenir en force plus tard. Alors utilisons les violons, les cymbales et les trompettes…nous avons toute une vie pour apprendre à faire de la belle musique.

Le Blog

L’autosuggestion et la performance sportive

L’autosuggestion et la performance sportive

La suggestion est une des principales techniques utilisées en hypnose. Elle désigne une phrase ou un ensemble de phrases que nous allons proposer à une personne afin de permettre à l’inconscient de l’envisager comme une vérité. L’autosuggestion est le fait de se faire...

Suis-je réceptif à l’hypnose?

Suis-je réceptif à l’hypnose?

Avez-vous déjà envisagé l'hypnose comme outil thérapeutique afin de vous aider à aller vers un mieux-être? Gestion de la douleur, hypnose périnatale, sevrage tabagique, perte de poids, etc. La liste des champs d'application de l'hypnose est très longue et non...

L’impact du stress sur notre mémoire

L’impact du stress sur notre mémoire

Je me souviens de ces périodes d'examens, quand j'étais étudiante et que mes camarades de classe et moi-même nous rongions nerveusement nos ongles avant de passer à l'oral. "J'ai peur d'oublier". "Je connais ma matière mais si le stress me faisait perdre les pédales...

L’EFT comme outil de (self)coaching parental

L’EFT comme outil de (self)coaching parental

En tant que (futur)parent, nos émotions sont parfois mises à rude épreuve. Une colère qui explose, de l'inquiétude, une fatigue et un ras le bol qui nous mettent à terre, de la culpabilité parce que nous sommes sortis de nos gonds...L'EFT est une technique de...

Mieux dormir grâce à l’hypnose

Mieux dormir grâce à l’hypnose

D'après une enquête menée en Belgique par l'institut scientifique de la santé publique, 20% de la population belge souffrirait de problèmes d'insomnies et 9% de la population consommerait régulièrement des somnifères. Quand les insomnies deviennent chroniques, les...

Hypnose et méditation: quelle est la différence?

Hypnose et méditation: quelle est la différence?

Relaxation, détente, pratique spirituelle...Si on vous parle de méditation ou d'hypnose, il se peut que cela évoque en vous quelque chose de cet ordre là...Et pourtant, il s'agit de deux pratiques bien distinctes, qui ont sans doute quelques points communs...Faisons...